Los Angeles







 
JOUR 01 - Arrivée à Los Angeles
Vendredi 06 aout

Une longue longue journée au programme!

Reveil à 5h - départ de chez nous à 6h - arrivée aéroport 6h40 - 7h dans la file -
La porte d'embarquement est finalement très proche, une heure d'attente avec le 1er Starbuck, on l'espère, d'une longue série. (Rappel: c'est ici le seul de Bruxelles). Le moral est relativement calme, l'effet chiasse-post-enregistrement étant passé, rassuré(e)s par les anxiolytiques qui attendent dans mon bagage à main.
Une fois dans l'avion, il faut se rendre à l'évidence: il n'y a que deux rangées de trois sieges et donc... aucun écran individuel. Gloups, ça va être long! Malgré tout le voyage se passe bien, entre deux navets américains, un mioche hyperkinétique derrière et un mec avec un déo peu efficace devant.

repas avion

Escale à New-York des plus folklorique: avec 1h40 de battement pour la correspondance, je m'y étais mentalement préparée...

Heureusement placés au début de l'avion, course vers la douane (coup d'oeil par dessus mon épaule pour voir la file s'allonger) - attente douane - chtempel du monsieur de la douane - récupération des bagages - réenregistrement de ceux-ci - il est 13h25 et l'avion décolle à 14h... que va-t-il se passer? Devant nous une file de malade pour contrôle des bagages à main, et moi qui essaye de gratter quelques places en appitoyant les gens mais en irritant Greg - course vers la porte 27 - voix au haut parleur qui nous appelle - enfin on y est! On embarque donc, sans être surs que nos sacs aient fait de même. Décollage un peu cahotique, sans anxyolitique, et sans avoir eu le temps de manger... c'est parti pour plus de 6 heures, youpi. L'avion est plus gros, mais aucune trace d'écrans individuels et la nourriture est payante, damned!

La vie est décidément pleine de surprises: dans l'avion, je découvre le Canada dry gimgembre et Greg quand a lui découvre que sa carte visa est périmée depuis 6 jours.

Attérissage sous le signe de l'anxiété avec quelques bruits de carlingue qui m'ont paru suspects. Arrivée vers 17h30 à LAX.
Au lieu d'aller comme prévu au point de rendez-vous (le bureau de location de voiture Dollar), on sort et on va attendre Alain et Stéphanie à leur terminal. Après les retrouvailles, ni une ni deux, on chope une navette Dollar pour aller chercher la batmobile, préalablement réservé par nos soins (les filles).

Sur place, bien sur, le mec essaye de nous vendre une assurance en plus... et y parvient. +-- 150$, c'est le prix de la sérénité.
On choisit notre char tout seuls comme des grands, puis après avoir encodé l'adresse dans le gps (moi même), on file vers l'hôtel:
---> le Seaviewhotel à Santa Monica, à une vingtaine de minutes de l'aéroport.


Hôtel super sympa! On se gare, on décharge et on prend un apéro bien mérité, il est déjà presque 20h.
Je me rends compte que mon téléphone ne marche pas. Greg n'ayant pas le sien et nos amis non plus, ce sera des vacances sans gsm, et ce n'est pas plus mal.

On se met en route vers la 3th promenade: rue pietonne hyper animée: resto, magasins ouverts, gens qui chantent dans la rue, d'autres qui invitent au débat... Trop pour nous: un burger avalé en luttant contre le sommeil, et à minuit on s'écroule.











Page suivante >>



Créé avec Créer un site
Créer un site